Livres

    Partagez
    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Livres

    Message par John le 18/8/2017, 02:01

    J'inaugure avec mes trois dernières lectures, ou plutôt deux achevées ces jours-ci et une encore en cours :



    Ca fait un peu écho à son Art du roman (ou quelque chose comme ça), y'a de très belles pages sur Céline, Philip Roth, Dostoievski et Garcia Marquez...passionnant!



    Un côté autobiographique qui change un peu des cours de médiologie ou des récits révolutionnaires auprès du Che ou d'Allende (que j'aime bien par ailleurs)... comme toujours, plume fantastique.



    Je suis en plein dedans...quelques gros défauts, dont je me souviens que tout le monde faisait part à Onfray, mais très plaisant...sacré pavé par contre, 700 pages en poche bounce

    Tiens un bonus :



    Vite lue mais avec un vrai contenu et même si je connais bien le Jacquot, j'ai appris des trucs, à commencer par sa filiation avec Claude Sautet.

    Rare donc je le précise Leydier écrit très bien, une très belle qualité d'écrivain même s'il raconte un peu trop sa vie ici ou là... cela dit ça reste raisonnable et on sent surtout le fan bluffé par l'intelligence et la gentillesse de Dutronc et ça ne dépasse pas quelques lignes, au contraire de l'indigeste bio des Stones de ce cuistre de François Bon, qu'il est urgent de ne pas lire!
    avatar
    Yves2
    Lazy

    Messages : 26
    Date d'inscription : 09/08/2017

    Re: Livres

    Message par Yves2 le 21/8/2017, 18:09


    avatar
    Yves2
    Lazy

    Messages : 26
    Date d'inscription : 09/08/2017

    Re: Livres

    Message par Yves2 le 21/8/2017, 18:11


    avatar
    Chriscyco57
    Lazy

    Messages : 44
    Date d'inscription : 15/08/2017
    Age : 41
    Localisation : Brie-Comte-Robert 77

    Re: Livres

    Message par Chriscyco57 le 21/8/2017, 18:35

    En général je suis plutôt sur ce type de lecture

    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Livres

    Message par John le 21/8/2017, 18:56

    On en revient toujours à des désastres à Sarrebruck Very Happy

    J'aime bien Jacoby, il a une écriture très grand public, ça ne fait pas boursoufler comme parfois les historiens "officiels" (et j'en sais quelque chose Neutral )
    avatar
    Chriscyco57
    Lazy

    Messages : 44
    Date d'inscription : 15/08/2017
    Age : 41
    Localisation : Brie-Comte-Robert 77

    Re: Livres

    Message par Chriscyco57 le 21/8/2017, 20:53

    John a écrit:On en revient toujours à des désastres à Sarrebruck Very Happy

    J'aime bien Jacoby, il a une écriture très grand public, ça ne fait pas boursoufler comme parfois les historiens "officiels" (et j'en sais quelque chose Neutral )

    Yes ! Etant mosellan de naissance, je cherchais depuis longtemps un ouvrage sur cette époque. Bin écrit je trouve.
    Oui ça commence toujours à Sarrebruck et ça se finit mal. Evil or Very Mad
    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Livres

    Message par John le 21/8/2017, 22:10

    Laughing
    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Livres

    Message par John le 26/8/2017, 00:09

    Je crois pas en avoir parlé ici mais j'aime beaucoup les 3-4 bouquins que j'ai de cet homme...

    Si vous avez le temps, le passage entier est bien, sinon il faut l'entendre lire son texte de 2'22 à 4'58... ça m'a collé les larmes aux yeux et je me souviens que ça avait été le cas en le voyant "en direct".




    J'aime énormément aussi le passage choisi par Naulleau de 9'29 à 10'01 et enfin celui de Ruquier (11'30 à 12'44)... bon cela dit quand c'est lui-même qui les lit ça prend une autre dimension.
    avatar
    sykes-shenker
    Lazy

    Messages : 312
    Date d'inscription : 02/08/2017
    Age : 42
    Localisation : Bordeaux

    Re: Livres

    Message par sykes-shenker le 26/9/2017, 12:53


    Un personnage à la légende noire et complètement revu par l'étude des sources premières!
    très bel ouvrage avec une riche iconographie.



    Une très belle biographie d'un des militaires français les plus fascinant du XXeme siècle.



    Biographie effrayante d'un des monstres de la WWII
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1760
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Livres

    Message par Phil le 29/7/2018, 22:31

    Les habitués de Hardrock 80 le savaient bien. Bornu, Bruno Piszczorowicz dans le civil, nous avait fait part de son souhait d’écrire un bouquin puis nous a fait partager via le forum son avancement.

    C’est avec grand plaisir que je lui ai posé quelques question afin d’en savoir plus. Et comme vous pourrez le lire plus bas, Bruno sait bien expliquer son livre.

    HR80 : Peux-tu te présenter pour tous ceux qui ne sont pas des habitués de Hardrock80 ?
    Bruno : Mon nom est donc Bruno Piszczorowicz, j’approche tout doucement de la cinquantaine (je suis né en 1970) et j’ai ainsi eu la chance de me passionner pour le metal au cours des années 80, sa période la plus prolifique et celle que je traite dans mon(mes) livre(s).
    Si ce premier tome de l’Ere Metal paru à la fin du mois de juin est ma première publication, j’écris depuis bientôt dix ans pour le webzine culturel culturopoing.com, que j’ai d’ailleurs co-fondé avec des amis proches.
    Pour finir, le parisien de cœur que je suis vis depuis plusieurs années, et avec bonheur, à Nantes. J’y exerce le métier de bibliothécaire, un travail qui me permet de vivre au milieu de livres, disques et films, chez moi comme au travail !

    HR80 : Peux-tu nous expliquer comment ta passion pour le rock et plus particulièrement le hard rock est venue ?
    Bruno : La passion de la musique remonte aux plus lointains de mes souvenirs, j’ai l’impression d’avoir toujours baigné dedans. C’est par exemple la radio familiale avec le souvenir très fort de la découverte d’une chanson comme « Le Sud » de Nino Ferrer ou bien « Horse with no name » d’America. C’est encore l’exploration des disques de mon père, surtout un best of des Beach Boys et la chanson « Good Vibrations ». Je crois que l’amour de la musique vient de mon père finalement, c’est en tous les cas quelque chose qu’il m’a transmis, lui qui fut un temps guitariste de bal dans les années 60.
    Pour le hard rock, mon histoire est semblable à des milliers d’autres. C’est un bout d’émission de télé (Les Enfants du Rock sans doute, avec Iron Maiden époque Di’Anno) pour commencer puis un pote de collège qui me fait découvrir Restless & Wild d’Accept et Shout At The Devil de Mötley Crüe. C’est aussi la presse quand elle sortira du bois (Metal Attack et Enfer Magazine, tous les autres ensuite avec une grande affection pour le travail d’Hard Force), c’est enfin Francis Zégut et Wango Tango chaque soir de la semaine, des années durant, et même si j’ai un grand souvenir également de l’excellente émission de Jean-François Moullec sur RMC, et un très lointain de Jeff Bouquet (Le Poste Parisien je crois ).

    HR80 : Parlons de ton livre l’Ere Metal. Qu’est-ce qui t’as donné envie d’écrire ce livre ?
    Bruno : L’envie, je crois que je l’ai depuis toujours, celle de raconter une histoire, celle de cet âge d’or du metal que furent les années 80 (c’est en tous les cas mon point de vue) avec ses succès, ses plantades, ses anecdotes souvent improbables. L’envie de raconter une histoire donc, un peu à la « Il était une fois » tout en creusant un peu le pourquoi du comment, prendre un peu de distance pour voir plus large (l’histoire du rock dans son ensemble, lui dans le hard rock est l’une des excroissances, les musiques populaires aussi, les mécaniques du succès la radio, MTV etc.).
    Ensuite, mon envie est paradoxalement venue d’une lassitude, celle de me lire beaucoup de livres dédiés au rock et au metal et de, presque toujours, voir évacuer en un petit chapitre, la vague dite du hair metal, un peu comme si cela n’était pas digne de la grande histoire du metal, que ça ne faisait pas « sérieux » au milieu de Judas Priest, Saxon, Iron Maiden puis Metallica, Anthrax & co. Je discute dans un des chapitres du livre de ce procès en authenticité, cela me tenait vraiment à cœur de, pour une fois, mettre en valeur le genre le plus successful de l’époque et celui qui, que cela plaise ou non, a entrainé dans son sillage tous les wagons du genre. Je trouvais vraiment intéressant, un peu inédit aussi, de mettre en avant le glam, le sleaze, le hard FM, le hard US, chose qui n’est pas très courante dans les livres dédiés au genre, même en langue anglaise

    HR80 : Pourquoi as-tu décidé de traiter les événements mois par mois ?
    Bruno : Ce croisement entre chapitres biographiques (un focus serré sur le parcours de certains groupes emblématiques), analytiques (la question des paroles, de la censure, le rôle essentiel de MTV etc.) et surtout chronologiques m’est venu très vite.
    C’est en quelque sorte le fil rouge, l’essentiel des 1080 pages du premier tome (et des mille autres pages du second à venir !). Le cœur du cyclone peut se dater à partir de 1983 et jusqu’en 1992 à peu près, cela m’intéresserait de partir d’un peu avant et d’aller un peu plus loin. 1981 est une année essentielle, et par la naissance de MTV et par la mise à feu de la première génération des groupes de Los Angeles (naissance/autoproductions/Eps. de Ratt, Mötley, Dokken, Great White etc.), cela me paraissait important de débuter avec cette année et de finir avec l’année 1994, celle de la gamelle du Crüe, de la mise en sommeil des Guns, du stand-by de Judas Priest et Iron Maiden, de l’émergence des nouvelles tendances du metal (Pantera par exemple mais aussi les déviances à la NIN, Korn/Manson etc.), sans même parler de la mort de Cobain, des premiers gros déboires de Layne Staley etc.
    C’est aussi un peu un fantasme d’écriture, celui de faire revivre mois par mois l’actualité de cette époque, lorsque étaient publiés (cela arrive à 3 ou 4 reprises dans le tome 1, autant dans le suivant) un sacré paquet de classiques ultimes en l’espace de quelques jours/semaines. Je savais que cela allait être un long, très long travail, mais le jeu en valait la chandelle.
    Je voudrais aussi insister sur le projet dans son ensemble et non ce seul premier tome. Cette division en deux livres n’est liée qu’à une question de pagination, il a donc bien fallu couper à un moment dans le manuscrit et, à partir de là, travailler à la cohésion de chaque tome.

    HR80 : Pourquoi avoir fait un focus sur certains groupes au détriment d’autres ? Qu’est ce qui a motivé tes choix ?
    images (1)Bruno : Ce fut là-aussi assez simple à trancher. Je traite dans le détail du Kiss des années 70 au début du livre mais avant tout, via plusieurs chapitres, de Mötley Crüe et des Guns N’Roses.
    Le premier porte la quintessence du fun metal, de l’entertainment larger than life, c’est une vraie institution. Pour Mötley et les Guns il s’agit des deux groupes les plus importantes des deux premières vagues de Los Angeles (la troisième étant liée à Warrant sans doute), avec des parcours à la fois mirifiques côté succès et chaotiques côté personnel, un groupe de stars aussi, de vrais personnages (characters) aussi (chacun des musiciens originaux pris un par un) à la trajectoire personnelle assez éclairante tant côté background musical que biographie individuelle.
    La première base de travail fut de parler de ces groupes comme du versant californien du personnage inventé par Brett Easton Ellis dans son roman American Psycho, Patrick Batemen, le yuppie tueur en série. Ce personnage est vraiment un des symboles des années 80, celui de la richesse, du superficiel et de l’apparence glamour d’un côté avec l’horreur en coulisses de l’autre. Je voyais avec Mötley et les Guns l’autre versant symbolique des années 80, celui de la côte Ouest, le glamour et la crasse, le succès et la perdition, même si bien évidemment ceux-ci étaient bien réels (mais tout aussi métaphoriques).
    J’ai finalement abandonné cette idée mais je suis resté fixé sur cette idée de raconter leurs parcours respectifs, ils sont emblématiques de cette période et, surtout, ils ont une toute autre substance que les autres groupes du genre, bien plus lisses, convenus ou « guys next door ». Bon Jovi par exemple, ou encore Def Leppard, sinon Poison, autant de groupes en première ligne de mon récit mais avec un professionnalisme omniprésent et un manque de « félures » ou de remous, même si Def Leppard n’a pas été épargné par le sort c’est vrai.

    25e70f95c31321ea50cad75215fa1e0bHR80 : Pourquoi également avoir mis l’accent sur les groupes dit de Hair Metal au détriment d’autres genres comme le Thrash par exemple ?
    Bruno : En fait je vois le fil narratif de mon livre comme l’association de plusieurs lignes (le heavy classique, le glam metal, le speed/thrash etc.) avec simplement une ligne deux à trois fois plus épaisse que les autres, celle du hair metal. Au-delà de ma préférence pour ce versant mélodique du metal, j’ai axé aussi mon récit sur le succès remporté par cette scène dans les années 80, fatalement davantage les groupes les plus populaires, les plus accessibles. Je parle de Celtic Frost donc, mais bien plus d’Autograph ou Nelson (dans le second tome pour ce qui concerne ces derniers).
    On sait aussi que chaque mode musicale (cela en fut une) s’achève dans la standardisation d’un modèle et la multiplication de groupes interchangeables, je trouvais intéressant de montrer aussi par le nombre ce phénomène, même si cela se vérifiera plus encore dans le second volume et même si, et c’est ce qui est quand même génial dans toute cette époque, le savoir-faire est là et les disques de qualité très nombreux.

    HR80 : Un deuxième tome est prévu. Sais-tu quand il sera publié ? Reprendra-t-il la même structure que le premier ?
    Bruno : Exactement la même structure oui, avec d’autres chapitres analytiques (les paroles par exemple, le retour de manivelle de MTV aussi et d’autres très importants, comme une analyse sur les causes du déclin de cette Ere Metal etc.) et de nouveaux chapitres liés au devenir des Guns et du Crüe.
    J’espère en terminer la rédaction d’ici la fin de l’année, ensuite ce sera un travail commun de mise en forme avec l’éditeur mais une sortie dans le premier semestre 2019 me semble plus que probable

    38126021_10156394738308604_7272079363904897024_n
    HR80 : Quelles ont été tes premières impression quand tu as vu la première fois ton livre et quand tu l’as vu la première fois en librairie?
    Bruno : C’est un sentiment inédit et assez génial !! J’ai lu, relu et re-re-re-re-re-re-lu chaque partie, le pdf final a lui aussi été relu deux fois par mes soins et deux autres fois par l’éditeur, je connais donc presque par cœur chaque passage de ce premier tome. Mais avoir le livre dans les mains, et ce livre-ci tout particulièrement, 1000 pages et 1 kilo quand même, ce fut vraiment une expérience toute nouvelle, un nouveau sentiment en quelque sorte !!
    Quant à le voir en librairie, notamment dans mes échoppes parisiennes préférées, c’est un peu la cerise sur le gâteau, la première plus-value de tout ce travail qui m’a occupé tout au long de ses années.
    Les retours de lecture seront bien évidemment les suivants, j’en ai déjà quelques-uns, certains finaux, d’autres encore partiels (il faut les lire ces 1000 pages !) mais pour le moment ce n’est que du plaisir, du plaisir pur !

    HR80 : A ton avis, comment vois-tu le futur de ce genre musical. Quels seraient les nouveaux groupes qui devraient tout péter dans l’avenir ?
    Bruno : Pour les nouveaux groupes je serai bien incapable de citer LE groupe qui pourrait faire office de locomotive. Mes goûts en matière de rock lourd se sont portés vers le rock chantant à la Backyard Babies ou au contraire vers le stoner hallucinogène.
    Cela dit, et comme pour le rock en général, j’ai un peu l’impression que tout a été dit et qu’il convient désormais à la fois de profiter des valeurs sures/historiques tant qu’ils sont encore en activité et d’encourager et mettre en avant ceux qui reprennent le flambeau avec la plus grande des sincérités (ce qui est irréfutable au regard de la totale vacuité commerciale du genre) et le plus beau des enthousiasmes.
    Le retour de flamme des années 2000, coté nostalgie certes mais aussi un poil de revival avec une nouvelle génération (scandinave notamment) a fait beaucoup de bien à tous, vieux quadras comme moi inclus

    Contenu sponsorisé

    Re: Livres

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 19/8/2018, 15:14