Thin Lizzy

    Partagez
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1818
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 12/6/2018, 18:17

    rabbit rabbit rabbit rabbit rabbit rabbit lol! lol! lol!
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1818
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 9/7/2018, 19:14

    THIN LIZZY : Gary's Jig (Bristol, Locarno Ballroom, 14/4/74)

    Début 1974, Thin Lizzy est en pleine crise. En effet, Eric Bell, ne supportant plus la notoriété grandissante du trio suite au succès de Whiskey In The Jar et en proie à ses démons éthyliques, quitte le groupe avec éclat lors du concert du Nouvel An 74 à la Queen's University de Belfast, concert durant lequel il balance sa guitare sur scène mais plus dangereux, il se débarrasse de ses amplis.............dans le public. Bien avant Ritchie Blackmore lors du California Jam en 1974.....L'urgence fait qu'il faut trouver un guitariste pour assurer la tournée en cours. Le temps de mettre tout ça en place ce qui provoque l'annulation des deux concerts suivants (1er et 2 janvier 1974 respectivement à Ballybose et à Strathearn en Irlande), Gary Moore effectue avec brio son premier concert avec le groupe le 4 janvier à Skerries toujours en Irlande. Ce bootleg d'excellente qualité audience qui permet d'entendre live un trio inédit capté au Locarno Ballrooom de Bristol le 14 avril 1974, propose un set de transition entre l'ère Eric Bell et ce, grâce à l'interprétation de morceaux comme Little Darling, le plaintif Slow Blues et l'efficace Black Boys On The Corner et celle qui annonce le quatuor dit "classique" à partir de l'album Nightlife qui sortira sept mois plus tard, album qui contiendra quelques pépites fabuleuses comme It's Only Money et Showdown interprétées ici en avant-première. Bref, c'est de l'inédit à tous les points de vue : line up et compositions et force est de reconnaître que le groupe est parvenu à relever cet épineux défi avec panache. Ca n'empêchera pas Gary Moore de quitter le combo et ce, à cause du rythme de vie imposé par les infatigables fêtards Phil Lynott et Brian Downey, Moore arguant le fait que leur présence aurait pu être dangereuse pour sa petite personne. Il reviendra en 1978... lol!

    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1818
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 4/8/2018, 18:34

    Bad Reputation, c'est bien l'expression que l'on pourrait accorder à Brian Robertson qui fin 76 va se retrouver mêlé à une rixe au Speakeasy à Londres. Vous savez, les Ecossais sont d'un tempérament fougueux et donc ne réfléchissent pas toujours aux conséquences de leurs actes. Avec une blessure à la main droite, notre Robbo compromet donc la tournée de promotion de l'album, tournée qui débutait par quelques dates en Irlande puis aux US. Déjà que ça n'allait plus entre Lynott et Robertson, le premier étant entré dans un accès de colère, ce qui était assez rare chez lui, n'a pas attendu 107 ans pour s'en séparer, le dernier n'apparaissant même pas sur la pochette recto de l'album mais étant bien présent (mais de profil avec une main droite nickel soit dit en passant, comme pour insister sur l'énormité de sa connerie...). Live And Dangerous sera le dernier chapitre de la collaboration Lynott / Robertson et ce, malgré les plates excuses de notre bien-aimé Ecossais qui comptait bien réintégrer le groupe. Bref, le fidèle et "toujours prêt" Gary Moore prend le poste vaqué par Robbo (celui-ci quittera définitivement le groupe le 26 mars 1977) et s'en va assurer avec brio la tournée US 77 en compagnie de Queen. Voilà donc.

    Alors Bad Reputation, qu'en est -il ? Débutant sur un mid-tempo intitulé Soldier Of Fortune ponctué de twin guitars "en veux-tu, en voilà" avec en centre un passage guitaristique de toute beauté (mais aussi la voix de Lynott), le groupe, animé par un sentiment de rebellion, sur la pochette de Fighting, on dirait presque un gang) s'arrache véritablement sur un incendiaire morceau-titre mettant en exergue une prestation du sous-estimé batteur Brian Downey qui là, réalise, une véritable prouesse. Opium Trail et son rythme saccadé viennent mettre tout le monde d'accord et ce, grâce à nos deux six-cordistes qui s'en donnent à coeur joie (peut-être plus Gorham que Robertson). Southbound, ballade sympa qui manque ceci dit, d'un peu de pêche par rapport à la version live qui figurera sur Live And Dangerous. On tourne le disque (bah oui, il s'agit d'un vinyle) et on tombe sur le très chaloupé Dancing In The Moonlight, jazzy à souhait et ce, grâce à l'intervention brillante au saxophone de John Helliwell, membre de Supertramp. Un titre qui, avec le temps, va s'imposer comme étant un classique du groupe souvent enchainé à très bon escient à Massacre en live. Gros riffs sur Killer Without A Cause toujours décochés intelligemment, en ce sens qu'au milieu du gros son, il y a toujours de la MELODIE, et ça, c'est la marque de fabrique de Lizzy qu'ont repris par la suite des groupes comme Iron Maiden sur des titres comme Run To The Hills par exemple.Downtown Sundown vient calmer le jeu conjuguant à la fois, la voix presque "tropicale" (ça y est, je l'ai remis.....loool) de Lynott et le solo très aérien de Gorham. Seul petit bémol, That Woman's Gonna Break Your Heart qui fait un peu office de titre de remplissage, ne brille pas par son originalité. On finit sur une superbe note avec un Dear Lord sur lequel Lynott implore le Créateur pour se faire pardonner ses péchés. C'est vrai que lui, il en avait à se faire pardonner compte tenu du mode de vie qu'il menait. Il en est mort le 4 janvier 1986.

    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1818
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 30/8/2018, 14:59

    Un truc que je n'avais pas.

    avatar
    Apollo
    Admin

    Messages : 383
    Date d'inscription : 21/07/2017

    Re: Thin Lizzy

    Message par Apollo le 30/8/2018, 21:35

    Tiens, je n'avais pas réagis sur la review de Bad Rep. J'ai réécouté les 5 albums du line up mythique, Bad Rep tient fameusement la route, mais est quand même bien déséquilibré, la première face est quand même bien meilleure que la première... Soldier-Bad Rep-Opium Trail c'est top !

    Celui que j'aime le moins des 5 c'est Johnny The Fox, même si j'aime beaucoup Massacre, mais surtout en live, pour le reste bof, c'est pas mal mais pas mémorable...

    Contenu sponsorisé

    Re: Thin Lizzy

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 18/9/2018, 22:55