Thin Lizzy

    Partagez
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Thin Lizzy

    Message par Phil le 3/8/2017, 01:30

    Thin Lizzy représente pour moi ce qu'il y a de plus ultime et de plus parfait dans le Rock. Alliant riffs implacables sur des mélodies ponctuées d'harmonies de guitares incisives (Scott Gorham et Brian Robertson sont des pros en la matière sans pour autant oublier le regretté Gary Moore, le trop discret Snowy White et le fougueux John Sykes ) chapeautées par la voix chaude et tropicale (ça y est, je l'ai redit Laughing Laughing Laughing ) du mentor Phil Lynott. Thin Lizzy, c'était lui dans le processus de composition. Au départ très folk à la Van Morrison (Astral Weeks est bel et bien présent sur les deux premiers albums Thin Lizzy et Shades Of A Blue Orphanage). Puis, changement de cap avec Nightlife et surtout Jailbreak qui orientent le groupe vers un rock mélodique (hard rock ?) et racé. Le sommet sera, pour moi, atteint avec l'incontournable double live Live And Dangerous mais aussi Black Rose sur lequel notre Irlandais du Nord (Gary Moore) décochera ses riffs percutants et harmonieux...Il n'y a rien de mieux pour moi. cheers cheers cheers
    avatar
    Strap69
    Lazy

    Messages : 31
    Date d'inscription : 14/08/2017
    Age : 43
    Localisation : Normandie

    Re: Thin Lizzy

    Message par Strap69 le 16/8/2017, 21:32

    Je n'irais pas aussi loin et dire que c'est ce qu'il y a de plus parfait dans le rock mais pour moi ça a été une révélation l'année dernière et en grande partie due à notre cher Philou qui a réussi à me transmettre un peu de sa passion. Pour moi maintenant c'est cultissime et je ne comprend pas pourquoi je n'avais pas fait le pas avant. totalement indispensable!
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 26/8/2017, 09:38

    Wink Wink Wink
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 15/10/2017, 21:05

    BRIAN DOWNEY'S ALIVE AND DANGEROUS : Vauréal, Forum, 14/10/17

    Quand on évoque les grands batteurs de rock, on pense toujours à John Bonham, Ian Paice, Billy Cobham, Neil Peart, Keith Moon et bien d'autres mais à aucun moment, nous ne pensons jamais à Brian Downey, batteur de Thin Lizzy. Ce n'est pas bien grave car reconnaissons que le groupe a joui d'une réputation tardive auprès des fans français puisque dans les années 80 quand on évoquait Thin Lizzy, c'était soit "C'est qui ?" "J'connais pas" soit j'avais droit à des  "Ouais, c'est trop mou", "C'est pas assez hard"..., "Tu devrais écouter Judas Priest ou Iron Maiden" (ce que je faisais comme tout le monde soit dit en passant). Malgré tout cela, me sentant de fait un peu seul, j'ai continué bon an mal an à écouter la riche discographie du groupe, discographie que j'écoute encore aujourd'hui très régulièrement puisque je vous l'avoue, je découvre encore aujourd'hui de nouvelles sonorités surtout concernant les premiers albums plus folk mais aussi plus intimistes par rapport aux déflagrations qui vont suivre à partir de Jailbreak, Nightlife lui étant davantage perçu comme un album de transition.

    Aujourd'hui donc, la donne a changé. Quand on aborde le sujet Thin Lizzy, le combo est assimilé au rang de groupe-culte ayant produit des albums inventifs et racés bercés (allez, je le remets mdrrrrrr) par la voix chaude et tropicale de Phil Lynott auteur-compositeur hors normes et l'on se dit que finalement que leur statut aurait dû être tout autre. Bref, on ne refera pas l'histoire sur la carrière du groupe enfin si d'une certaine façon, on va la refaire puisque notre ami Brian Downey décide ENFIN de venir nous rendre visite dans la campagne vauréalienne avec dans l'idée d'interpréter en compagnie de jeunes musiciens talentueux l'intégralité du mythique double live Live And Dangerous.

    Il faut noter que la première partie est assurée par "The Professor" Pat McManus, guitariste ô combien technique et virtuose des regrettés Mama's Boys que, pour ma part, j'avais eu la chance de voir live en 1984 en 1ère partie de Scorpions puis en 1985 en support band de l'ami Gary Moore (Bon Diou qu'est qu'il nous manque, lui aussi....) qui alors faisait la promotion de son superbe album intitulé Run For Cover. Les deux compères Brian Downey et Pat McManus se connaissent depuis fort longtemps car, en effet, il convient de signaler que les "Garçons de Maman", forts à l'époque de deux albums d'excellente facture Plug It In et Turn It Up, avaient sur demande du grand Phil, ouvert en 1983 pour le Farewell Tour de Lizzy notamment sur les dates UK.

    En attendant donc dans la "Phil" en compagnon de Ponpon et de Julien que j'avais récupérés à divers endroits, je rejoins Jchristophe du BSF et du forum Iron Maiden France (IMF) qui, pour l'occasion a revêtu un tee-shirt................du BSF !!!!!!!!!!!!! Il était donc obligatoire d'immortaliser cet instant pour l'éternité. Laughing A noter également qu'il est accompagné d'un pote prénommé Christophe qui va s'avérer être un joyeux luron de premier ordre. cheers  cheers  cheers Naturellement, la conversation s'engage spontanément autour de la sphère lizzienne pour dévier sur d'autres groupes tout aussi talentueux.


    Ponpon, Julien, Jchristophe


    Julien, moi, Jchristophe


    Ponpon, moi, Jchristophe

    Alors que nous attendons patiemment, Ponpon m'interpelle brusquement : "Brian Downey est là !!!!! Fais signer tes vinyles maintenant, tu seras tranquille..." Le batteur que je trouve très amaigri se trouve de l'autre côté d'un grillage aisément franchissable. Cependant je demande au type qui l'accompagne s'il est possible de lui faire signer "quelques" vinyles. En fait de "quelques" vinyles à lui faire signer, je lui ai proposé toute la discographie de Thin Lizzy.....Brian va s'exécuter patiemment et cordialement à cette tâche lâchant au passage un "You're a big fan !!!!!" Et moi de lui répondre : "I've been a fan for nearly forty years..." Après quelques photos prises par les potos et une amicale accolade, il prend congé pour aller se concentrer sur le set qu'il va produire. Quelle classe quand même !!!!!!!





    En compagnie de Ponpon, Jchristophe, Julien, Christophe et Norbert, nous nous postons au 2ème rang. Pat McManus investit l'étroite scène du Forum. Son groupe est composé du batteur Paul Faloon déjà présent lors du concert au Pacific Rock de Cergy Pontoise et de Marty McDermott  à la basse. Le trio disposant d'un son parfait nous délivre un blues rock bien calibré puis du hard rock à la sauce Mama's Boys et ce, grâce à l'interprétation parfaite des classiques que sont Straight Forward, Runaway Dreams (avec le violon...) et Needle In The Groove entrecoupés d'un vibrant hommage à Gary Moore sous la forme d'un The Messiah Will Come Again de presque 10 minutes. Le Pat, le sourire aux lèvres, nous fait étalage de tout son talent guitaristique nous gratifiant de parties de guitare absolument célestes. Le set s'achève sur une version dévastatrice de Rockin' In A Free World du Loner. Une très belle prestation en tout point.




















    Là, j'ai "perdu mes potes......... Shocked Laughing



    Une petite vingtaine de minutes plus tard, c'est donc au tour de Brian's Downey de fouler les planches du Forum. Le groupe est composé de Matt Wilson à la basse. On ne pourrait pas faire mieux au niveau look lynottien, tant celui-ci est proche de celui du regretté bassiste. C'en est presque déstabilisant.....Viennent ensuite les deux guitaristes. Tout d'abord, Phil Edgar qui fait un peu penser à un Scott Gorham jeune puis Brian Grace qui lui pourrait être assimilé à un Chris Robinson (ex-Black Crowes). Et donc derrière les fûts, notre Brianou manifestement très en verve sur un Jailbreak enchaîné à l'incendiaire Are You Ready, un titre qui a toujours eu le mérite de bien faire bouger le public. Niveau chant, Matt Wilson dévoile un registre un poil plus aigu que celui de Lynott ce qui ne l'empêche pas de respecter au mot près le phrasé complexe du grand Phil. A noter qu'en lieu et place d'Are You Ready, nous aurions dû entendre Emerald si l'on s'en tient à l'ordre exact de Live And Dangerous. Ordre qui, par contre, va de nouveau être respecté via des interprétations très fidèles de Southbound, Rosalie (de Bob Seger), Dancing In The Moonlight, Massacre (morceau sur lequel le Brianou et ce, grâce à des contre-temps subtils et complexes à la fois, nous démontre parfaitement qu'il aurait pu prétendre au statut mentionné plus haut).



















    Notre paire de guitaristes s'illustre de fort belle façon sur Still In Love With You sans être celle qui opère sur Live And Dangerous mais également sur le très funky Johnny The Fox Meets Jimmy The Weed, pas interprété depuis des lustres et ça, c'est une bonne surprise. En même temps, c'est l'intégrale Live And Dangerous qui redémarre sur un Cowboy Song enchainé au seul hit véritablement recensé de Lizzy, à savoir The Boys Are Back In Town délivrés tous deux de façon efficace. Enchainement qui, de tout temps, a suscité beaucoup d'enthousiasme et qui permettait à Lynott de solliciter le public.








    Ponpon délaisse enfin son Hard FM.... Laughing


    Christophe et Jchristophe tout zémus pendant Cowboy Song... Laughing Beau à pleurer. Laughing

    Petite entorse au "règlement" car ce n'est pas Don't Believe A Word qui est prévu mais un Warriors terriblement puissant enchainé sans temps mort au morceau que tout le monde attend, Sha La La. Sha La La c'est synonyme du solo de batterie à aucun moment ennuyeux du Brianou. Julien, batteur de son état, vous l'imaginez bien, est aux anges lorsqu'il observe le batteur de son groupe préféré exécuter ce solo emblématique, batteur dont il connaît les moindres secrets.





















    Jchristophe prend soin de récupérer l'une des deux baguettes lancées par l'Irlandais  cheers  cheers  cheers puis c'est un Don't Believe A Word corrosif qui vient secouer (achever ? Non pas encore) le public vauréalien qui n'en a pas fini avec Brian Downey's Alive And Dangerous. En effet, le groupe embraye sur Suicide dans une version très conforme au double live légendaire suivi non pas de Sha La La puisque déjà interprété mais de The Rocker faisant par conséquent l'impasse sur Baby Drives Me Crazy. Démarche parfaitement compréhensible compte tenu du fait que ce titre se voulait être un des chevaux de bataille de Lynott pour faire participer le public.

    Après un court rappel, le quatuor revient pour un émouvant Whiskey In The Jar en compagnie de Pat McManus venu leur prêter main forte pour un solo de violon haut en couleur. Et c'est tout naturellement Emerald, symbole de toute la "celtitude" qui vient apporter la touche finale à ce très beau concert parce que oui, on a eu droit à un très bon concert de la part d'un groupe soucieux et ce, sous l'impulsion du seul membre restant ayant participé à TOUS LES ALBUMS DE THIN LIZZY, de respecter la tonalité de ce double album live "légendaire" (hé oui, je le redis).























    Juste à l'issue du concert, notre ami Pat McManus se trouve déjà au merchandising se livrant aux dédicaces et aux photos de rigueur arborant un sourire jusqu'aux oreilles. Cet homme ne sait que sourire. C'est magnifique !!!!!!!!!!!! cheers cheers cheers
















    Il a oublié celui-ci... Neutral






















    Un zoli boot...



    Pour finir, on nous annonce que Brian Downey est encore dans la place pour signer des vinyles (ça y est, c'est déjà fait.... Laughing ), des CD's, des billets de concert et toutes sortes de documents inhérents à Thin Lizzy mais aussi pour se soumettre encore avec une grande gentillesse aux photos en compagnie de fans. Quelle classe quand même pour quelqu'un qui s'est toujours "Downey" à fond dans la Musique.






    Ponpon avec Brian Downey


    Julien avec Brian Downey


    Dernière édition par Phil le 15/10/2017, 22:40, édité 1 fois

    Invité
    Invité

    Re: Thin Lizzy

    Message par Invité le 15/10/2017, 21:21

    chouette report !
    ca doit les amuser de voir les signatures au compte gouttes des autres musiciens
    avatar
    tangmo
    Lazy

    Messages : 1247
    Date d'inscription : 01/08/2017
    Age : 52
    Localisation : rodez

    Re: Thin Lizzy

    Message par tangmo le 16/10/2017, 10:04

    vraiment sympa comme reportage Smile
    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Thin Lizzy

    Message par John le 16/10/2017, 10:19

    Le gars lui a fait signer TOUTE la discographie de Lizzy What a Face

    Sinon il a encore maigri Mitterrand!

    Invité
    Invité

    Re: Thin Lizzy

    Message par Invité le 16/10/2017, 13:26

    c'est vrai que Phil n a peur de rien, j aurai jamais osé
    mais au final, l artiste aurait tres bien pu en signer que qlq uns et dire stop ou pretexter un pipi urgent : à cet âge, les soucis de prostate ne sont pas rares Laughing
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 19/10/2017, 07:17

    Juste que j'attendais ce moment depuis 38 ans.... Smile
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 25/10/2017, 11:52

    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Thin Lizzy

    Message par John le 25/10/2017, 12:05

    Phil a écrit:Juste que j'attendais ce moment depuis 38 ans.... Smile

    Non mais ce que je ne comprendrai jamais (mais ce n'est pas propre à toi, j'ai vu plein de gens le faire) c'est le besoin de lui faire tout signer...un ou deux c'est suffisant pour se remémorer une rencontre il me semble... enfin c'est mon point de vue.

    Et encore toi c'est vraiment pour toi, le pire c'est quand les gens font signer autant de disques pour revendre sur ebay... j'ai vu Steven Tyler signer chaque disque différemment quand des mecs lui présentent tous les Aero, histoire de les niquer Very Happy

    Mais en effet il est bien sympa Brian Mitterrand, même si je l'avais trouvé un peu timide (surtout par rapport à Gorham, adorable lui aussi mais largement plus expansif).
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 28/12/2017, 14:00

    One Night Only 1er Mars au Rock'n Eat
    Public · Organisé par One Night Only ( Tribute to Thin Lizzy )

    jeudi 1er mars 2018 à 20:30 - 22:30

    ROCK N EAT official (by Céd & Mike)
    32 quai Arloing, 69009 Lyon
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 3/2/2018, 12:12



    THIN LIZZY : BBC Radio 1 Live In Concert

    1983 : Thin Lizzy décide de mettre un terme à une carrière prolifique suite aux écarts regrettables de son leader, Phil Lynott. Le groupe entreprend une tournée "presque" mondiale (Le Farewell Tour) qui passera notamment par l'Europe (la France sera bien évidemment oubliée......). Forts d'un album percutant et plus hard (et ce, grâce à l'arrivée ô combien bénéfique au sein du groupe du fougueux John Sykes (ex-Tygers Of Pan Tang)) que ses prédécesseurs (Chinatown et Renegade) intitulé Thunder And Lightning, nos compères sont ainsi invités au festival de Reading (alors très en vogue) pour un concert qui, qualitativement et émotionnellement restera dans les annales. C'est donc en cette belle journée du 28 août 1983, que le groupe s'apprête à clore 3 jours de festivités (Black Sabbath et Ten Years After étaient aussi de la fête). Débutant sur un Jailbreak au riff imparable, enchainant sur un Thunder And Lightning apocalytique et dévastateur (morceau qui pourrait encore aujourd'hui, renvoyer certains groupes de métal actuels à leurs chères études), couplé à un Waiting For An Alibi entrainant, la puissance de feu du gang de Lynott se déploie râgeusement sur un Are You Ready particulièrement heavy et fédérateur. D'ailleurs, le très chaud (au propre comme au figuré) public ne s'y trompe pas puisque que tout au long du show, il se manifeste comme un seul homme notamment une impressionnante délégation irlandaise qui se fait largement entendre juste avant Emerald. La voix de Lynott, sans aucun doute, marquée par les affres de ses regrettables écarts, relève le défi vocal ô combien difficile notamment sur l'enchaînement remarquable Rosalie / Dancing In The Moonlight. Ca, c'est grandiose !!!!!!! Et derrière, le groupe bastonne grave, notamment un Brian Downey, un batteur tellement sous-estimé qui s'en donne à coeur joie et ce, malgré les circonstances. C'est vrai qu'à l'époque, on aimait les gros bûcherons. Sinon, le duo d'artilleurs constitué par John Sykes et Scott Gorham s'entend à merveille notamment sur les passages ô combien relevés et exigeants des twin guitars. Tout est magnifiquement huilé grâce à la basse sourde, épaisse et vrombissante de Lynott (qui joue de la basse comme sur une guitare) et les claviers jamais envahissants tenus par le discret mais redoutable Darren Wharton.

    Entre-temps, ont donc défilé ou plutôt déboulé, les Baby Please Don't Go et The Holy War entrecoupés des cristallins A Night In The Life Of A Blues Singer (qui figurera plus tard sur le maxi Nineteen) et The Sun Goes Down. Aucun temps mort n'est à l'ordre du jour sur ce show pour lequel le groupe tient à marquer d'une pierre blanche l'histoire de ce festival mythique car le groupe embraie sur le dernier single en date, l'efficace Cold Sweat (qui ne figure pas sur le CD paru en 1992 que je vous présente). Manquent également à l'appel Sha La La, Baby Drives Me Crazy et Black Rose interprétés (notamment le second morceau cité) sans doute dans une ambiance absolument incroyable provoquée par nos amis irlandais venus en nombre. Il est à espérer qu'un jour, nous aurons droit à une réédition complète de ce show magistral. Lynott exhorte encore un peu plus la foule à se manifester via la phrase " and THE COYOTE CALLS where the howlin' winds will." juste avant The Cowboy Song qui, inévitablement, s'enchaîne sans répit au seul hit répertorié du combo à savoir The Boys Are Back In Town. Le festival chavire de plus belle. Suicide et Rosalie dans une version étirée enfoncent le clou portant ainsi le set vers une conclusion, vous l'imaginez, forte en émotions, puisque la poignante ballade Still In Love vient parachever un show en tout point parfait. En effet, à chaque fois que le grand Phil prononce la phrase "Is This The End, la foule répond en choeur par un vibrant "Noooooo !!!!!!!!!!!" J'imagine que ceux qui s'y trouvaient, n'ont pas oublié ces instants, j'oserais dire, presque douloureux. Sans doute, et ce, malgré sa décision certes irrévocable, le grand Phil s'est peut-être dit qu'il avait commis l'erreur fatidique d'avoir mis fin à l'aventure lizzienne. C'était sans doute "Lynott de trop".....
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 11/2/2018, 09:22

    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Thin Lizzy

    Message par John le 11/2/2018, 13:46

    A chaque fois que je vois cette session je me dis qu'il y en a un qui est devenu beau et l'autre qui l'était à ce moment et nettement moins ensuite...comme quoi Very Happy
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 21/5/2018, 11:46




    LP

    Je l'ai écouté deux fois. Très bon soundboard enregistré sur la tournée Chinatown. Le public japonais brille par son absence du fait de l'enregistrement issu de la table de mixage et par ailleurs opter pour un Hey You un peu mollasson après le percutant opener Are You Ready me paraît avoir été une erreur de taille. Présenter Chinatown ? Bien évidemment car l'on y trouve également des versions du morceau-titre, Chinatown puis Killer On The Loose, Sugar Blues et même Genocide, titre superbement interprété que l'on ne retrouvera plus sur les tournées postérieures. En lieu et place d'un Hey You, We Will Be Strong aurait sans doute, à mon humble avis, été plus adapté. Sinon, le reste ce sont les classiques qu'il est toujours bon de ré-entendre.
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 2/6/2018, 20:27


    Live and Dangerous
    Released: 2 June 1978
    Label: Vertigo
    UK: #2
    IRL: #2
    UK: 2× Platinum

    40 ans aujourd'hui !!!!!!!!
    avatar
    Apollo
    Admin

    Messages : 357
    Date d'inscription : 21/07/2017

    Re: Thin Lizzy

    Message par Apollo le 5/6/2018, 22:21

    Live je ne sais pas, mais Dangerous ça c'est clair, très très bon disque !!!
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 10/6/2018, 09:33

    Si si c'est live.....à presque 80%. Comme je l'ai déjà écrit, il faudrait me citer un live qui l'est à 100% et surtout qui n'a pas un son pourri. Y en a pas.
    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Thin Lizzy

    Message par John le 11/6/2018, 20:15

    Y'en a des tas et on te l'a dit 20 fois... on t'a même cité les derniers lives de Purple par exemple
    avatar
    tangmo
    Lazy

    Messages : 1247
    Date d'inscription : 01/08/2017
    Age : 52
    Localisation : rodez

    Re: Thin Lizzy

    Message par tangmo le 11/6/2018, 20:52

    John a écrit:Y'en a des tas et on te l'a dit 20 fois... on t'a même cité les derniers lives de Purple par exemple
    voila de toutes les façons ils sont trop lazy pour refaire les prises
    les bootlegs le prouvent de toutes les façons Wink
    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1501
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Thin Lizzy

    Message par John le 11/6/2018, 23:15

    Exactement.

    Je pense que Gillan ne comprendrait même pas le concept... déjà qu'il trouve débile de sortir des lives...
    avatar
    tangmo
    Lazy

    Messages : 1247
    Date d'inscription : 01/08/2017
    Age : 52
    Localisation : rodez

    Re: Thin Lizzy

    Message par tangmo le 12/6/2018, 06:53

    surtout Gillan c'est vrai il prefere aller au bar ( enfin il préférait....maintenant il est sous sous surveillance)
    sinon pour le live and dangerous thin lizzy (phil lynott) était trop perfectionniste et donc retouche ce qui est dommage.
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Thin Lizzy

    Message par Phil le 12/6/2018, 07:04

    John a écrit:Y'en a des tas et on te l'a dit 20 fois... on t'a même cité les derniers lives de Purple par exemple

    Welcome back, John !!!!!! Wink Wink Wink
    avatar
    stephs66
    Lazy

    Messages : 892
    Date d'inscription : 01/08/2017
    Age : 52
    Localisation : En face de l'église

    Re: Thin Lizzy

    Message par stephs66 le 12/6/2018, 08:51

    John est un faux live à lui tout seul ... Very Happy

    Contenu sponsorisé

    Re: Thin Lizzy

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 18/7/2018, 19:55