Delta Deep

    Partagez
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1897
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Delta Deep

    Message par Phil le 17/2/2018, 23:41



    Phil Collen devrait quitter Def Leppard séance tenante. En effet, quand on écoute ce live supersonique emmené par la talentueuse vocaliste Debbi Blackwell-Cook, le terrible bassiste Robert DeLeo des Stone Temple Pilots et le batteur fou Forrest Robinson, on se dit que l'homme se sent comme une abeille butinant le Collen d'une fleur fort appétissante, pour faire court, parfaitement à son aise sur des morceaux bluesy, soul, funk et parfois hard rock. Un projet qui devait certainement lui tenir à coeur depuis longtemps puisqu'en 2013, il se concrétisa sous le nom de Delta Deep qui sortit un album éponyme à la fois éclectique et racé avec pour invités David Coverdale sur Private Number et Paul Cook (ex-Sex Pistols) sur Black Coffee. Un album qui faisait aussi la part belle à quelques covers dont un Mistreated purpleien fort réussi et un brillant Black Coffee (que l'on pourra aisément comparer avec la récente version proposée par le duo Beth Hart / Joe Bonamassa sur l'album du même nom). On les retrouve d'ailleurs ici dans des versions survitaminées. Ce live épais donc rugueux, enregistré chez Daryl Hall (l'alter ego de John Oates) démontre à quel point le groupe maîtrise sans failles tous les registres mentionnés ci-dessus. La modeste assistance, présente ce soir-là, est évidemment sous le charme et entre deux bouchées de hamburgers (chez Daryl, on mange bien, paraît-il), déguste goulument le show proposé. Je ne vous le dirai pas deux fois car il est en passe de devenir un must-have, procurez-vous ce live au plus vite.

    Invité
    Invité

    Re: Delta Deep

    Message par Invité le 18/2/2018, 00:58

    et Coverdale devrait quitter son groupe pour rejoindre celui ci ... d autant que ce repertoire là pourrait coller avec sa voix actuelle ... enfin s il peut encore en sortir un son !?
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1897
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Delta Deep

    Message par Phil le 18/2/2018, 23:48

    avatar
    stephs66
    Lazy

    Messages : 968
    Date d'inscription : 01/08/2017
    Age : 52
    Localisation : En face de l'église

    Re: Delta Deep

    Message par stephs66 le 19/2/2018, 10:29

    Correct ce live, j'écoute en ce moment sur deezer . Je trouve le son de Collen trop saturé (trop hard rock), on dirait Eddie Van Halen qui joue du delta blues .
    Ca s'écoute sans prétention, pas de quoi sauter au plafond néanmoins mais c'est fun et sympa .
    avatar
    John
    Lazy

    Messages : 1507
    Date d'inscription : 03/08/2017

    Re: Delta Deep

    Message par John le 19/2/2018, 12:51

    Je trouve surtout les morceaux faiblards...
    avatar
    Phil
    Lazy

    Messages : 1897
    Date d'inscription : 31/07/2017
    Age : 56

    Re: Delta Deep

    Message par Phil le 8/4/2018, 10:11

    Voici donc le verbatim de ma présentation au Club d'écoute musicale "La Puce à l'Oreille" du 7/4/18

    Tout d'abord, je voudrais rendre un hommage appuyé à ce chanteur immense que fut Jacques Higelin, celui qui m'a tant accompagné lors de périodes un peu compliquées dans mon existence, me gavant alors du triple live A Mogador. Donc, voilà Jacquot, tu es parti mais surtout, "ne te retourne pas" mais tu nous manques déjà.

    DELTA DEEP



    Delta Deep ? Je comprendrai fort aisément que ce nom ne vous dise rien. Cependant, certains de ses membres sont dotés d'une certaine renommée. Phil Collen dans un premier temps qui officie au sein de la méga-multinationale Def Leppard et ce, depuis 1982 puis Robert Deleo dans un second temps, bassiste quant à lui de Stone Temple Pilots, groupe formé au début des années 90 en compagnie du chanteur Scott Weiland décédé en 2005.

    Etonnante donc, cette association entre deux musiciens provenant de deux milieux quand même différents mais qui, au final, n'ont qu'une seule préoccupation ; le blues, le vrai, le retour aux sources auquel tout musicien aspire à un moment donné.

    Ce groupe devient rapidement une "affaire de famille" puisque s'y ajoute Debbi Blackwell-Cook au chant, ci-devant belle-maman de notre ami Collen. A noter que notre Debbi, elle quand même assuré les choeurs en compagnie de Luther Vandross et Michael Bubble puis fait partie d'un groupe The Jammers avec lequel elle obtint un hit Be Mine Tonight en 1985 absolument insipide. Bien ancré dans les années 80, on va dire.

    Je vous ai dit qu'il s'agissait d'une "affaire de famille", n'est-ce pas et ce, depuis le début, non ? Tout commence donc le jour du mariage de Phil Collen avec sa belle Hélène (loin d'être une poire selon ses proches...) où Debbi s'empare du micro pour interpréter une version acoustique du Muddy Waters Blues de Paul Rodgers (le chanteur ô combien talentueux de Free et de Bad Company). Les convives alors présents demandèrent avec enthousiasme où ils pouvaient se procurer ce titre. Eh bien sur l'album du même nom du sieur Rodgers, disponilble à la Bibliothèque-Médiathèque Georges Pérec. d'autres morceaux surgissent du travail acharné émanant des membres du groupe. Ils ne cessent de penser à BB King, Jimi Hendrix, Little Richard mais aussi au son Motown. D'ailleurs pour certains titres, ça lorgne du côté de Mother's Finest, groupe que je vous avais présenté au Club d'écoute musicale il y a quelques mois.

    Par le biais d'un ami, Chris Epting, Phil Collen rencontre Robert DeLeo qui, de son côté est un passionné de blues, de funk et du son Motown. L'osmose est telle qu'enregistrer un album ensemble s'avère être une évidence contre laquelle ils ne peuvent lutter. De cette association des titres émergent donc des titres comme Bang The Lid, Whisky, Shuffle Suite, titres qui vous en conviendrez, respectent véritablement l'esprit originel du blues. Le blues, c'est la souffrance, c'est l'alcool ingurgité en fortes quantités à tel point que lorsque l'on prête une oreille attentive aux morceaux pré-cités, les fantômes de Robert Johnson et de Muddy Waters semblent ressurgir de l'au-delà.

    L'album sort donc en 2015 suivi trois ans plus tard d'un album live East Coast Live enregistré chez Daryl Hall, l'alter-ego de John Oates dans le duo Hall & Oates, deux franches réussites, s'il en est.

    Permettez-moi ainsi de vous présenter le titre Bang The Lid qui reflète tout de go ce que je viens d'énoncer jusqu'alors.

    Allez, je vous laisse en compagnie de nos amis butiner ce savoureux "Collen".


    Contenu sponsorisé

    Re: Delta Deep

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 15/12/2018, 01:57